Age of Empires 3
Age of empires 3
Gameplay
Saga Age of Empires
Unités AoE 3
Ressources
Liste des âges
Politiciens
Types de cartes
Aspect technique
Problème techniques
Questions fréquentes
Patchs
Métropoles
Version collector
AoE 3 - Codes et astuces
AoE 3 - Civilisations
Age of Empires III
Stratégie sur AoE 3
Stratégies AoE 3
Guide des mercenaires
Guide des natifs
Les contres
Jeu d'équipe
Images d'AoE 3
Screenshots
In-game AoE 3
Diaporama
Addons & goodies
Warchiefs addon
The Asian Dynasties
Asian Dynasties preview
TAD stratégies
TAD merveilles et civs
TAD unités
Démo AoE 3
Replays
Forum Age of Empires


Vous êtes ici : WGPower » Age of Empires III » The asian dynasties - civilisation indienne


The Asian Dynasties
Infos sur la civilisation indienne

Inde - The Asian Dynasties

Les informations ci-dessous proviennent de la traduction d´une interview du site Gamespot au leader de l´équipe de développement du jeu The Asian Dynasties : Brian Reynolds.

GameSpot : Donnez nous une vue d'ensemble de l'Inde en tant que faction. Comment est-elle unique et quelles sont ses grandes forces et faiblesses ?

Brian Reynolds : L'Inde est une civilisation assez «unique», autant par son armée que par son economie. Payer du bois au lieu de la nourriture pour produire des villageois crée un ordre de construction très différent et les éléphants massifs donnent à l'Inde une division de cavalerie comme personne.

GS : De quelle periode de l'histoire la faction indienne s'inspire t-elle , et en quoi cela affecte-t-il le design de la faction ? Par exemple, la nation était un partenaire de commerce désiré qui possédait des ressources rares, difficilement disponibles dans L'Ouest. Peut-on s'attendre à voir un genre de spécialisation dans cet ordre d'idée ?
Des évènements historiques majeurs vont-t-ils guider leur design, tel que l'invasion des impérialistes britanniques au 19ème siècle ?

BR : La faction indienne est basée sur l'histoire du subcontinent tout au long de la période du jeu , mais plus spécialement sur celle des Mughals, qui dirigèrent le plus grand et le plus durable royaume de la région à cette époque. D'autres unités telles que le Gurkha, sont inspirées de la période coloniale britannique. Le rôle de l'inde, en tant que partenaire clé de commerce est, en partie, reflèté par l'utilisation du consulat et de la capacité « exportation » pour influencer les alliés européens (une mécanique bien sûr partagée par la Chine et le Japon, qui étaient aussi très convoités pour le commerce).

GS : Pouvez-vous nous donner une vue d'ensemble de l'armée que cette nation va commander ? Comment avez-vous perçu et utilisé l'histoire de l'Inde pour créer les forces indiennes ? Quel niveau de technologie possèdera approximativement cette nation ?

BR : Premièrement, le plus important, en un mot : Elephants. L'Inde représente le retour triomphant des éléphants dans la série des Age of et nous ne parlons pas d'une seule sorte d'éléphants. Il y a les mahouts avec une puissante attaque de mêlée de zone, les howdahs pleins d'archers qui est une puissante cavalerie à distance, les flail elephants avec une attaque de mêlée qui est puissante contre les bâtiments et les unités de siège et même des éléphants de siège avec des canons montés sur leurs dos.
Comme si ces éléphants n'étaient pas suffisants comme cavalerie , l'Inde présente aussi 2 types de chameau . Son infanterie inclut le rajput , porteur de deux lames, qui se place quelque part entre un rodelero et un piquier, le sepoy qui fonctionne comme un puissant mousquetaire (cependant pas aussi puissant qu'un janissaire) et un Gurkha, une variante du belliciste.

GS : Si on ne cherche pas la victoire par la force des armes , comment le joueur utilisant cette faction doit-il aborder le jeu ? Quels sont les facettes primaires de la stratégie économique indienne et comment la nation va-t-elle utiliser les merveilles du monde à son avantage ?

BR : Les indiens sont les meilleurs des nouvelles factions pour aborder le jeu dans un style de jeu plus « pacifique ». Pour les débutants, le Taj Mahal dispose d'un « cessez le feu » qui stoppe les combats pendant une brève période. Quand l'attaque arrive, cela donne au joueur indien un délai supplémentaire pour complèter ses défenses ou assez de temps pour passer à l´âge suivant. Comme si ça n'était pas suffisant, la faction peut aussi construire le fort Agra, un grand bâtiment de défense qui ne devrait pas dévier toutes mais du moins les plus sérieuses des attaques. Il fonctionne comme une version plus faible du fort européen, tirant sur les ennemis et permettant d´entraîner des unités...
Economiquement, les indiens devraient présenter un changement de rythme pour les joueurs familliers du système standard du jeu. La grosse différence que les joueurs noteront au départ est le coût en bois des villageois au lieu de nourriture. Cela peut présenter un challenge puisque le bois s'amasse moins rapidement que la nourriture. Comme compensation les indiens reçoivent un villageois gratuit avec chaque chargement de leur métropole. Une autre tournure amusante est que le bétail indien génère de l'expérience au lieu d'etre ramassé pour la nourriture. Cela peut se conclure comme étant un assez grand bonus comme les indiens pourront générer de l'experience comme aucune autre faction mis à part les japonais. Finalement en ce qui concerne les merveilles, si le joueurs veut boomer, il devrait choisir le karni mata, qui offre un boost de la quantité de ressources amassées par les villageois aux alentours.

GS : Des capacités uniques ou propiétés pour la métropole Indienne ? Quelles cartes uniques aura cette faction ?

BR : Contrairement aux autres factions, l'inde n'aura pas de carte «villageois» ou quoique ce soit de cet accabit. Au lieu de cela, cette nation reçoit un villageois gratuit pour presque chaque carte envoyée. Un aspect intéressant est qu'au lieu d'envoyer la carte villageois comme première carte, vous pouvez vous concentrer sur une autre stratégie de votre choix (caisses, «animaux domestiques» pour les moines) et recevoir un villageois avec ça.

GS : Parlez nous de la champagne indienne, de la periode quelle couvre et des évènements historiques significatifs quelle comportera .

BR : La champagne indienne suit les évènements de la Rebellion Sepoy de 1857. Le héros, Nanib, commence la campagne avec l'utilisation de la Compagnie British Est de l'Inde mais rapidement il se désillusionne devant les aspects cruels de la Couronne et rejoint les rebelles. Bien que le règne britannique persistait en Inde pendant presque un autre siècle, la rébellion casse le dos de la CBEI et réduit son pouvoir et son influence pour de bon. La campagne indienne forme le dernier pilier de nos trois campagnes (Chine , Japon et Inde dans l´ordre ) et inclut certains de nos épisodes les plus dramatiques et ambitieux.

GS : Comment cette nation se débrouille t-elle en multijoueur ?
Quelles stratégies l'Inde semble-t-elle adopter le mieux ?

BR : En mode multijoueur, une stratégie commune pour l'Inde est d'atteindre l'âge des forteresses très rapidement. C'est à ce moment que les indiens ont accàs à leurs gros et méchants éléphants : mahout, howdah et selephant. Ils servent respectivement comme cavalerie lourde, cavalerie à distance et artillerie. Ils sont chers mais poids pour poids, ce sont les unités les plus coriaces du jeu. Même quelques uns d'entre eux sont suffisants pour décimer des hordes d'unités ennemies, comme pour detruire une colonie entière. Les indiens ont aussi des merveilles intéressantes pour faire basculer l'équilibre d'une bataille. La tour de la victoire a une capacité «insipiration» qui augmente temporairement l'attaque et les points de vie ainsi que la rapidité de toutes les unités militaires. Les éléphants ne sont pas vraiment effrayants jusqu´à ce qu´ils soient rapides. Pour un boost à long terme, la Porte Charminar permet l'entraînement d'unités de haut rang, les versions «mansabdar» des unités normales.